Exposition Antre de Stéphanie Bologna

Pour la dernière exposition de l’année, la galerie WAM accueillera une artiste plasticienne qui, depuis 2 ans, développe un travail pictural. Je fais une entorse à l’art du fil car j’ai été séduite par le w de cette artiste femme installée dans le Lot.

Stéphanie Bologna présentera « Antre », une série de tableaux où créatures hybrides, charnelles et décharnées occupent les surfaces. Ses couleurs & son traitement créent une enveloppe lisse et attrayante qui s’oppose à l’univers chaotique évoqué.

Tout est en suspens et garde une part d’indicible.

affiche Antre _ Stéphanie Bologna

Entre métamorphose naissante et dégradation achevée existe un espace inassignable qui crée son propre terrain d’évocation

Les oppositions se combinent en tension

Chaos et blessure interne dans une enveloppe lisse et attirante

La toute puissance masculine côtoie la rondeur et la douceur féminine

La nature même du vivant dans ses différents états, interne, externe, visible ou caché, en mouvement

Créatures hybrides, charnelles et décharnées, évocation mythologique

Tout est en suspend et garde sa part d’indicible

Corps en lien étroit avec la matière végétale et minérale

Corps détaillé ou suggéré

Corps inavouable au plus près du viscéral

La maîtrise tente de s’imposer sans parvenir à contenir et ce qui rejaillit s’échappe sans filtre

L’intime s’expose, s’impose, interroge

montage cyclopedie nuit

Installation commandée par le festival Cahors Juin Jardins et créée pour  l’édition 2014

Stéphanie Bologna la réinterprète pour son exposition ANTRE dans le jardin de chez WAM

Elle a été  mise en lumière par David Astruc _ Prestashow  pour la soirée du vernissage

texte cyclopédie