Conférence / Comment le vêtement s’est faufilé dans l’art contemporain!

Conference Geneviève Besse-Houdent

Geneviève Besse-Houdent, historienne de l’art, spécialisée dans l’art contemporain.  Recherches universitaires sur l’usage et l’image du vêtement dans les œuvres d’art contemporaines.

 

La greffe du tutu de tulle et du ruban de satin rose sur le corps en bronze de La Petite Danseuse de 14 ans de Degas avait introduit dès 1881 l’hétérogène dans l’œuvre d’art. Avant Degas, Donatello au XVème siècle avait laissé l’empreinte d’un fichu de tissu sur la sculpture en bronze de Judith tuant Holopherne. Depuis ce passé de l’histoire de l’art, les œuvres contemporaines se sont emparées du vêtement sous toutes ses formes, intégral ou tronqué, usagé ou recyclé, tissu ou résille métallique. Du matériau réel il a fait une matière à haut risque : vêtement fragment incorporé dans la peinture, vêtement devenant sculpture ou architecture, jusqu’au support ou accessoire de la performance. Jouant avec des figures de style variées, des symboles, des métaphores ou des substituts, le vêtement dans l’art investit l’image et l’idée du corps, corps absent, souffrant ou désirant, entre vécu et imaginaire, là où circule l’humain.

Quels sens, quelles ruptures, quelles émotions produisent sur nous les œuvres contemporaines façonnées de hardes ou d’habits, allusives ou figuratives ? Nous nous amuserons avec l’ironie du travestissement, nous trouverons refuge dans l’abri-manteau, nous enfilerons les robes de la mémoire. Du lange au linceul, de la parure à la vêture, nous tenterons d’explorer les glissements de sens, les détournements, et les récits plissés de la vie. Sans oublier d’en découdre avec quelques clichés emblématiques du féminisme.

Parmi les artistes ayant épinglé dans leurs œuvres le vêtement, nous retrouverons notamment Annette Messager, Louise Bourgeois, Anselm Kiefer, Etienne Martin, Yoko Ono, Joanna Vasconcelos,  Beuys, qui viendront en écho aux peintures de Jacques Trouvé, et aux créations de Pascale Rivière et Sophie Rigal.

Cette conférence dans le droit fil des expositions de la Galerie WAM s’ouvrira à ces univers singuliers : l’exposition des œuvres de Jacques Trouvé ainsi que  l’évocation de celle de Pascale Drivière et Sophie Rigal sera une occasion d’y pénétrer en faisant une nouvelle expérience du regard  sur l’art contemporain.

A la galerie avec les œuvres de Jacques Trouvé ainsi qu’une œuvre de Pascale Drivière [Mademoiselle Say]  et une de Sophie Rigal [Serviteur]

 

Participation : 3€

La somme réunie sera reversée à l’association AMIgrants Cahors 

logo Amigrants Cahors

 

Pensez à vous inscrire s’il-vous-plaît!

Par mail / elodiecho@wam-createurs.com ou tél / 06 76 06 67 49